Inhumation, dispersion des cendres en pleine nature ou dans un jardin du souvenir, … Malgré les nombreux choix qui s’offrent à nous après un décès en France, certains ne s’y retrouvent pas. Interdites en France, mais implantées depuis une vingtaine d’années en Allemagne, les forêts cinéraires offrent une alternative écologique suite à un décès et permettent de proposer un emplacement idéal pour reposer en paix.

Il existe en France deux options lors d’un décès : l’enterrement (ou inhumation) et la crémation.

Pour la crémation, plusieurs options existent en France pour disposer des cendres :

  • Dispersion des cendres en pleine nature
  • Dispersion des cendres dans un jardin du souvenir
  • Dispersion ou inhumation dans une propriété privée
  • Inhumation de l’urne dans une case de columbarium
  • Inhumation de l’urne dans une cavurne
  • Inhumation de l’urne dans un caveau
  • Scellement de l’urne sur une sépulture

Bien que les cendres puissent être dispersées en forêt, certaines personnes recherchent un lieu de “recueillement”. C’est pour cette raison, et également pour rendre les obsèques plus respectueuses de l’environnement, que Advitam s’engage à planter un arbre du souvenir pour chaque famille accompagnée.

Pour plus d’informations vous pouvez nous contacter au 09 77 55 39 39 ou visiter notre site internet.

Qu’est ce qu’une forêt cinéraire ?

Une forêt cinéraire est une forêt où les familles peuvent enterrer les cendres d’un défunt, au pied d’un arbre, dans une urne biodégradable.

Il n’y en a pas officiellement en France car la pratique est interdite, mais on peut en trouver plusieurs en Allemagne.

Comment enterrer un défunt dans une forêt cinéraire ?

En Allemagne, la société FriedWald est spécialisée dans les forêts cinéraires et possède 69 sites sur tout le territoire allemand.

Durée estimative : 5 jours.

  1. Prendre rendez-vous pour choisir l’arbre

    Pour réserver un emplacement sous un arbre, il faut prendre rendez-vous avec le garde forestier du site funéraire. Le jour du rendez-vous, ce dernier vous présente différents emplacements et arbres. Ainsi, vous pouvez comparer et faire votre choix.

    Vous pouvez choisir l’arbre pour un proche qui vient de décéder ou pour vous-même, en avance. En sachant que plusieurs urnes peuvent être placées sous un arbre et donc que vous pouvez être enterrés avec plusieurs membres de votre famille ou même auprès de vos amis.

  2. Signature du contrat

    Une fois l’arbre et l’offre choisis, un contrat est rempli avec le forestier. Il peut ensuite être relu tranquillement chez soi, puis signé et envoyé à la société. Les  contrats, certificats et informations sont ensuite envoyés au domicile de la famille. L’emplacement peut être visualisé à tout moment depuis internet.

  3. Inhumation de l’urne

    Le jour de l’inhumation, une cérémonie peut avoir lieu dans la forêt. Elle peut être laïque ou religieuse selon le choix de la famille.

    Une plaque sobre où y figurent les informations du défunt est plantée à côté de l’arbre. Il est possible de la personnaliser si la famille le souhaite et est modifiable à tout moment.

    Les proches peuvent venir se recueillir librement sur le site et trouver l’emplacement grâce à une carte.

Une alternative plus économique

En France, le prix d’obsèques avec inhumation et achat d’une pierre tombale commence autour de 5 000 €. Celui-ci pouvant varier selon la zone géographique et être bien plus élevé en fonction de la prestation.

En fonction du type de l’arbre et de l’emplacement, le prix varie :

  • Pour une place dans l’arbre communautaire, le prix se situe entre 770 et 1 200 €. Chaque arbre communautaire possède jusqu’à 10 lieux de sépulture. Une ou plusieurs places peuvent être acquises.
  • Pour une “place de base” dans un arbre communautaire, le prix est fixé à 490 €. Contrairement à la première option, cet emplacement est individuel et ne peut pas être choisi, il  est attribué par le garde forestier.
  • Pour un arbre unique ou partenaire, le prix est entre 2 700 et 6 350 € et comprend 2 places. Il est possible d’ajouter jusqu’à 8 places supplémentaires au moment de l’acquisition ou après, pour 500 € par places.
  • Pour un arbre familial ou amical, le prix est entre 3 350 et 6 350 €. Un arbre comporte au total 10 places.

En plus de l’emplacement, les frais d’inhumation de 350 € s’ajoutent. L’urne basique est comprise dans ce prix.

Des frais supplémentaires peuvent être ajoutés pour les plaques signalétiques, ainsi que des frais d’autorisation funéraires qui sont susceptibles d’être facturés par les autorités compétentes.

Il est également possible de choisir des arbres à étoile filante pour les enfants partis trop tôt (âgés de 3 ans maximum). La place est gratuite, seuls les frais d’inhumation de 350 € restent à la charge de la famille.

Les forêts cinéraires, une alternative plus écologique suite à un décès

Une solution écologique

La forêt cinéraire permet de limiter l’utilisation de pratiques funéraires polluantes et de matières premières. Aucun entretien n’est nécessaire et l’exploitation forestière devient impossible puisque des gens y reposent.

De plus, il n’est pas possible de décorer l’emplacement avec une composition florale, une bougie ou une pierre tombale. A la place, de la mousse, des fleurs sauvages ou de la fougère peuvent être disposées.

Les forêts cinéraires sont ouvertes à tous, des français y sont déjà enterrés.