Lexique

Obsèques

Athanée : Synonyme de Maison Funéraire, Chambre Funéraire ou Funérarium principalement utilisé dans le Sud-est de la France. L’athanée est le lieu où peut reposer le défunt jusqu’à la date de la cérémonie.

Avis de décès : Publication dans la presse d’un texte afin de prévenir du décès et des obsèques d’un proche.

Bière : Synonyme de cercueil. Ce mot est principalement utilisé dans l’expression “mise en bière” qui désigne littéralement la mise en cercueil.

Capiton : Rembourrage en tissu situé à l’intérieur du cercueil. Le capiton n’est pas obligatoire mais est souvent proposé. Il peut être en lin, coton, satin, soie...

Case réfrigérée : Permet de conserver le défunt dans de bonnes conditions de conservation. Elles sont présentes dans les maisons funéraires et dans les chambres mortuaires des hôpitaux. Elles peuvent servir de lieu de repos au défunt jusqu’à la date d’inhumation ou de crémation.

Cendres : Lors d’une crémation, le défunt est incinéré ainsi que son cercueil. Après cela, les cendres résultant de l’opération sont rendues à la famille dans une urne. La famille peut soit réaliser la dispersion des cendres, soit inhumer l’urne dans une case de columbarium ou dans un caveau, soit sceller l’urne sur le dessus d’une sépulture.

Cercueil : Dernier lieu de repos du défunt. Le cercueil est obligatoire en France pour les enterrements et les crémations. Il peut être en bois, en carton, ou en métal pour des cas spécifiques comme un rapatriement à l’étranger.

Chambre funéraire : Synonyme de funérarium ou maison funéraire. La chambre funéraire est le lieu où peut reposer le défunt jusqu’à la date de la cérémonie. Les hôpitaux faisant face à plus de 200 décès par an ont l’obligation de disposer d’une chambre mortuaire, synonyme de chambre funéraire mais spécifique aux hôpitaux. Si le décès a eu lieu dans un hôpital équipé d’une chambre mortuaire, il n’est donc pas nécessaire de transférer le défunt dans une chambre funéraire privée, et souvent chère.

Chambre mortuaire : Synonyme de chambre funéraire, funérarium ou maison funéraire mais s’appliquant exclusivement aux hôpitaux. Il peut également être désigné par le terme amphithéâtre. Les hôpitaux faisant face à plus de 200 décès par an ont l’obligation de disposer d’une chambre mortuaire.

Crémation : Avec l’inhumation, il s’agit de l’autre choix possible pour un défunt. Un cercueil est obligatoire, même dans le cas d’une crémation. Les cendres sont ensuite rendues à la famille qui a le choix entre disperser les cendres du défunt en pleine nature en dehors des voies publiques, d’inhumer l’urne dans une case de columbarium ou dans une sépulture, ou de sceller l’urne sur le dessus d’une sépulture. Il est interdit de conserver une urne contenant les cendres d’un défunt à domicile.

Démarches après obsèques Après les obsèques il reste un grand nombre de démarches à réaliser dans des temps plus ou moins courts. A titre d’exemple, il faut résilier ou changer le titulaire et les coordonnées bancaires de l’ensemble des abonnements du défunt (électricité, loyer, assurance, …), contacter les organismes publiques (impôts, caisse d’assurance maladie, caisse de retraite, …) et plus globalement organiser la succession.

Démarches avant obsèques : Il s’agit de l’ensemble des démarches administratives nécessaires à l’organisation des obsèques, comme notamment de déclarer le décès auprès des différentes mairies concernées ou d’organiser l'inhumation avec le cimetière. AdVitam s’occupe de l’ensemble de ces démarches pour vous.

Dispersion des cendres : Après une crémation, les cendres du défunt sont rendues aux proches dans une urne. Il existe alors plusieurs possibilités. La solution la plus courante est la dispersion des cendres. Les cendres peuvent être dispersées en pleine nature, hors voies publiques. Elles peuvent également être dispersées dans des lieux dédiés appelés jardins du souvenir. Il est cependant interdit de conserver l’urne contenant les cendres d’un défunt chez soi.

Don d’organes : Don de certains organes du défunt à destination de personnes malades nécessitant une greffe d’organe pour survivre. Le prélèvement se fait dans les mêmes conditions que pour une personne vivante. Le corps du défunt n’est donc pas abîmé. Pour pouvoir être transplantés dans une personne vivante, les organes doivent être en parfait état. Le don d’organes n’est donc pas possible dans toutes les circonstances.

Don du corps : Don de son propre corps à la science. A ne pas confondre avec le don d’organe. Le don du corps doit obligatoirement est réalisé par soi-même et par écrit auprès de l’université désirée. Il doit donc être réalisé avant son propre décès. Le corps servira aux médecins et futurs médecins pour s’entraîner à réaliser les gestes qui pourront plus tard sauver des vies. Le corps n’est en revanche pas rendu aux familles. Dans certains cas il est possible de récupérer les cendres du défunt.

Drap mortuaire : Synonyme de linceul. Il s’agit du drap qui sert à envelopper un défunt. En France l’usage d’un cercueil est obligatoire pour les inhumations et les crémations..

Enterrement : Synonyme d’inhumation. Il s’oppose à la crémation qui consiste à incinérer la dépouille du défunt.

Exhumation : Fait de sortir un corps de sa sépulture. Cela nécessite une autorisation du préfet de police ou du département. Cela se pratique généralement lorsqu'on souhaite transférer un défunt d’une sépulture à une autre, ou lorsqu’on souhaite réaliser une réduction.

Faire-part : Message envoyé à ses proches pour les informer du décès d’une personne, ainsi que du lieu et date de la cérémonie. Peut également être envoyé après les obsèques en remerciement d’un soutien.

Frais de Tiers : Remplacé dans le devis réglementaire par la dénomination “Frais avancés pour le compte de la famille”. Ces frais font partie du devis réglementaire et apparaissent dans la 3ème et dernière colonne du devis. Il s’agit de l’ensemble des frais que l’entreprise de pompes funèbres doit reverser à des opérateurs tiers, comme les taxes, les vacations de police, les frais de crématorium ou les frais de cérémonie religieuse.

Funérailles : Synonyme d’obsèques. Elles désignent l’ensemble des actions nécessaires menant à l’inhumation ou à la crémation du défunt.

Funérarium : Synonyme de Maison Funéraire, Chambre Funéraire ou Athanée. Le Funérarium est le lieu où peut reposer le défunt jusqu’à la date de la cérémonie. Les hôpitaux faisant face à plus de 200 décès par an ont l’obligation de disposer d’une chambre mortuaire, synonyme de chambre funéraire mais spécifique aux hôpitaux. Si le décès a eu lieu dans un hôpital équipé d’une chambre mortuaire, il n’est donc pas nécessaire de transférer le défunt dans une chambre funéraire privée, et souvent chère.

Habilitation : L’activité de pompes funèbres est réglementée. Il est obligatoire de disposer d’une autorisation, appelée habilitation, pour avoir le droit d'exercer cette activité. AdVitam possède cette habilitation, ce qui vous certifie de la qualité des prestations délivrées par nos soins.

Hublot : Dans des cas spécifiques, le cercueil peut-être muni d’un hublot permettant de voir le visage du défunt. Cela peut notamment être le cas lors d’un rapatriement à l’étranger pour s’assurer de l'identité du défunt à l’arrivée.

Incinération : Synonyme de crémation. Avec l’inhumation, il s’agit de l’autre choix possible pour un défunt. Un cercueil est obligatoire, même dans le cas d’une crémation. Les cendres sont ensuite rendues à la famille qui a le choix entre disperser les cendres du défunt en pleine nature en dehors des voies publiques, d’inhumer l’urne dans une case de columbarium ou dans une sépulture, ou de sceller l’urne sur le dessus d’une sépulture. Il est interdit de conserver une urne contenant les cendres d’un défunt à domicile.

Inhumation : Synonyme d’enterrement. Il consiste à mettre en terre le défunt, nécessairement placé dans un cercueil au préalable. Elle s’oppose à la crémation. Dans certains cas inhumation et crémation sont possibles. On peut en effet procéder à une crémation puis inhumer l’urne contenant les cendres du défunt.

Levée du corps : Il s’agit d’un terme technique désignant l’instant où le cercueil contenant le défunt est emmené vers le corbillard. Il symbolise le début du convoi funéraire et de la cérémonie. Il s’agit de l’instant suivant la fermeture du cercueil.

Maison funéraire : Synonyme de Funérarium, Chambre Funéraire ou Athanée. Le Funérarium est le lieu où peut reposer le défunt jusqu’à la date de la cérémonie. Les gros hôpitaux ont l’obligation de disposer d’une chambre mortuaire, synonyme de chambre funéraire mais spécifique aux hôpitaux. Si le décès a eu lieu dans un hôpital équipé d’une chambre mortuaire, il n’est donc pas nécessaire de transférer le défunt dans une chambre funéraire privée, et souvent chère..

Maître de Cérémonie : Le maître de cérémonie est la personne la plus importante lors de cérémonies d’obsèques. Il assiste la famille tout au long de la cérémonie et s’assure de la parfaite exécution de celle-ci. Lors de cérémonies civiles, il peut être amené à lire des textes ou à prononcer des discours en mémoire du défunt.

Mise en Bière : Bière est synonyme de cercueil. La mise en bière est donc littéralement le placement du défunt dans le cercueil.

Morgue : Synonyme de chambre mortuaire. est l’endroit des hôpitaux et cliniques où sont conservés les défunts jusqu'au jour des obsèques. Les hôpitaux faisant face à plus de 200 décès par an ont l’obligation de disposer d’une chambre mortuaire.

Obsèques : Synonyme de funérailles. Elles désignent l’ensemble des actions nécessaires menant à l’inhumation ou à la crémation du défunt.

Opérateur Funéraire : Synonyme de pompes funèbres. L’opérateur funéraire organise pour vous l’ensemble des éléments nécessaires pour des obsèques.

Oraison funèbre : Discours prononcé en mémoire d'une personne décédée lors de ses obsèques.

Plaque d’identité : Plaque obligatoirement apposée sur les cercueils et les urnes et sur laquelle est inscrit les noms et prénoms du défunt ainsi que ses dates de naissance et de décès.

Pompes Funèbres : AdVitam est considérée par la loi comme une agence de pompes funèbres. Elles organisent pour vous l’ensemble des éléments nécessaires pour des obsèques. Le nom de pompes funèbres provient du fait qu’elles sont chargées historiquement de mettre de la pompe, c’est-à-dire du faste dans l’organisation des funérailles.

Porteurs : Personnes chargées de porter le cercueil lors de la cérémonie. Ils sont en général quatre mais peuvent n’être que deux si des employés du crématorium peuvent se substituer à eux. La famille peut également choisir de porter elle-même le cercueil pour rendre un dernier hommage au défunt. Il convient toutefois de faire attention au poids élevé et à une bonne synchronisation avec les autres porteurs.

Rapatriement : Transport du défunt de l’étranger vers la France, de la France vers l’étranger ou de deux lieux éloignés en France. Le rapatriement de défunt est de plus en plus fréquent avec l’éloignement grandissant des familles, généralement pour cause de travail.

Réduction : Synonyme de réunion des corps. Cela consiste à rassembler les ossement d’un défunt et à les placer dans une boîte à ossements, aussi appelée reliquaire. Cette opération est nécessaire lorsqu’une sépulture est pleine et qu’on souhaite récupérer de la place.

Registre à signatures : Synonyme de registre de condoléances. Il s’agit d’un livre mis à disposition pendant la cérémonie et permettant de signaler sa présence mais surtout d’écrire un mot à la mémoire du défunt ou en soutien aux proches. Il est également appelé registre de condoléances.

Registre de condoléances : Synonyme de registre à signatures. Il s’agit d’un livre mis à disposition pendant la cérémonie et permettant de signaler sa présence mais surtout d’écrire un mot à la mémoire du défunt ou en soutien aux proches. Il est également appelé registre de condoléances.

Reliquaire : Synonyme de boîte à ossements. Il sert principalement dans le cadre de la réunion de corps ou dans un cadre religieux à conserver les reliques d’une personne exceptionnelle (ex : reliques d’un saint chez les catholiques).

Réquisition de police : En cas de décès sur la voie publique, la police réquisitionne un opérateur funéraire pour le transport et la conservation du défunt dans un lieu approprié.

Réunion des corps : Synonyme de la réduction des corps. Cela consiste à rassembler les ossement d’un défunt et à les placer dans une boîte à ossements, aussi appelée reliquaire. Cette opération est nécessaire lorsqu’une sépulture est pleine et qu’on souhaite récupérer de la place.

Salon permanent : Salon disponible dans une chambre funéraire. Il est dédiée au défunt et permet à la famille de venir se recueillir ou d’organiser des veillées funèbres à n’importe quel moment.

Salon de présentation : Salon disponible dans une chambre funéraire ou une chambre mortuaire. Terme générique désignant un salon permanent ou un salon temporaire.

Salon temporaire : Salon disponible dans une chambre funéraire ou une chambre mortuaire. Il n’est pas dédié au défunt et il est donc nécessaire de prévenir la chambre funéraire ou mortuaire avant son arrivée afin que celle-ci dispose le défunt dans le salon.

Service civil : Synonyme de cérémonie civile ou de cérémonie civile, à l’inverse d’une cérémonie religieuse.

Service religieux : Synonyme de cérémonie religieuse, à l’inverse d’une cérémonie civile.

Soins de conservation : Synonyme de thanatopraxie ou soins funéraires. Ils s’agit de soins permettant une meilleure conservation et présentation du défunt. Ils lui rendent un aspect apaisé et assure sa conservation en bon état en l’attente de la crémation ou de l’inhumation.

Soins funéraires : Synonyme de thanatopraxie ou soins de conservation. Ils s’agit de soins permettant une meilleure conservation et présentation du défunt. Ils lui rendent un aspect apaisé et assure sa conservation en bon état en l’attente de la crémation ou de l’inhumation.

Table réfrigérante : Elles se situent principalement dans les chambres funéraires ou les chambres mortuaires. Elles permettent de maintenir le défunt posé dessus à une faible température et donc d’assurer une meilleure conservation.

Thanatopraxie : Synonyme de thanatopraxie ou soins de conservation. Ils s’agit de soins permettant une meilleure conservation et présentation du défunt. Ils lui rendent un aspect apaisé et assure sa conservation en bon état en l’attente de la crémation ou de l’inhumation.

Toilette et habillage : Similaire à des soins de conservations mais permettant simplement une meilleure présentation du défunt, sans impact sur sa conservation.

Transfert après mise en bière : Transport du défunt lorsqu’il se situe dans un cercueil, généralement vers le lieu de cérémonie, le lieu d’inhumation ou le lieu de crémation.

Transfert avant mise en bière : Transport du défunt lorsqu’il ne se situe pas dans un cercueil, généralement dans le cas d’un décès à domicile pour le transport vers une chambre funéraire.

Vacation de police : Présence d’un policier lors d’opérations spécifiques, notamment pour une exhumation ou pour une mise en bière lors d’une crémation. Il s’agit d’une taxe forfaitaire facturée par les pompes funèbres et redistribuée aux forces de police. Elle figure donc dans la colonne “Frais avancés pour le compte de la famille” du devis réglementaire.

Tombes et cimetières

Caveau : Ouvrage, généralement en béton, situé dans une fosse sous une sépulture et s’opposant à la pleine terre. Il permet de disposer cercueils et urnes dans la fosse sans que ceux-ci ne soient en pleine terre.

Cavurne : Synonyme du caveau mais spécifique pour des urnes. En général plus petits, ils sont moins fréquents.

Entretien Sépulture : Les personnes étant de plus en plus éloignées de leur famille et de leur lieu de naissance, il est devenu compliqué pour beaucoup d’aller se recueillir sur la tombe de ses proches. De ce fait des services ont été créés permettant l’entretien des tombes par des prestataires extérieurs. Ceux-ci proposent aussi généralement le fleurissement des sépultures.

Épitaphe : Inscription funéraire en l’hommage du défunt, gravée sur une pierre tombale ou un monument funéraire.

Fossoyage : Action de creuser une fosse. Lorsque l’on souhaite inhumer un défunt ou enterrer une urne, une fosse est creusée dans le cimetière. Le cercueil ou l’urne seront disposés dans cette fosse. Celle-ci sera éventuellement complétée par un caveau puis refermée. Le monument funéraire vient recouvrir cette fosse.

Fossoyeur : Personne réalisant l’action de fossoyage, donc de creusement des fosses dans un cimetière.

Gravure : Action de graver les noms, prénoms, date de naissance et date de décès d’une personne sur sa sépulture. Un épitaphe peut être ajouté en hommage au défunt. Une gravure peut également être réalisée sur une case de columbarium, sur une plaque funéraire ou sur une urne.

Jardin du souvenir : Lieu destiné à recueillir les cendres des personnes crématisées. On peut en trouver dans les cimetières ou à proximité des crématoriums. C’est donc un lieu spécialement dédié qui permet de combiner la dispersion des cendres avec la conservation d’un lieu de souvenir.

Marbrerie : Ensemble des métiers et éléments relatifs aux tombes et monuments funéraires. En effet, ceux-ci sont généralement constitués de marbre. Plus généralement la marbrerie désigne l’ensemble de l’artisanat de l’installation, de la réparation, de la gravure et de la confection de sépultures.

Marbrier : Artisan travaillant dans la marbrerie.

Monument cinéraire : Monument funéraire spécialement dédié à la crémation. Il ne permet d’inhumer que des urnes et est donc généralement plus petit.

Monument Funéraire : Synonyme de sépulture ou tombe. Il s’agit de l’élément décoratif, souvent en marbre, qui est disposé au-dessus de la fosse où est inhumé le défunt. Il peut avoir des formes et couleurs variées et il peut être personnalisé grâce à des gravures par exemple. Son utilisation n’est pas obligatoire et est soumise au règlement intérieur de chaque cimetière.

Pierre Tombale : Plaque en marbre horizontale qui recouvre la partie supérieure de la sépulture. Elle ne doit pas être confondue avec la semelle, plaque horizontale qui sert de soubassement à la sépulture.

Pleine terre : Inverse de caveau. En effet, l’inhumation en pleine terre consiste à placer le cercueil directement dans la fosse creusée à cet effet sans que celle-ci n’ait été renforcée par un ouvrage en béton (appelé caveau). La sépulture est placée simplement par dessus la fosse.

Prie-Dieu : Marche située à l’avant de certains monuments funéraires. Il s’agit initialement d’un ornement religieux qui permet de s’agenouiller sur la tombe pour prier, d’où son nom. Aujourd’hui il est généralement utilisé pour y disposer une jardinière.

Rechampissage : Action de repeindre une gravure sur un monument funéraire. Avec le temps et les intempéries, le doré ou la couleur d’une gravure disparaît. Il est nécessaire de la repeindre de temps en temps.

Semelle : Plaque horizontale qui sert de soubassement au monument funéraire proprement dit. Elle ne doit pas être confondue avec la pierre tombale qui est la plaque horizontale en marbre qui recouvre la partie supérieure de la sépulture.

Sépulture : Synonyme de monument funéraire ou tombe. Il s’agit de l’élément décoratif, souvent en marbre, qui est disposé au-dessus de la fosse où est inhumé le défunt. Il peut avoir des formes et couleurs variées et il peut être personnalisé grâce à des gravures par exemple. Son utilisation n’est pas obligatoire et est soumise au règlement intérieur de chaque cimetière.

Stèle : Plaque de marbre verticale du monument funéraire. C’est sur celle-ci que sont gravés le nom et les dates de naissance et de décès du défunt.

Tombe : Synonyme de sépulture ou monument funéraire. Il s’agit de l’élément décoratif, souvent en marbre, qui est disposé au-dessus de la fosse où est inhumé le défunt. Il peut avoir des formes et couleurs variées et il peut être personnalisé grâce à des gravures par exemple. Son utilisation n’est pas obligatoire et est soumise au règlement intérieur de chaque cimetière.

Travaux de cimetière : installation d’un monument funéraire, ouverture, fermeture et construction de caveau,... Ils incluent parfois les autres travaux effectués dans les cimetières après enterrement (exhumation, réduction de corps,...).

Urne cinéraire : Synonyme d’urne funéraire ou plus simplement d’urne. Elle a pour vocation de recueillir les cendres du défunt après une crémation.

Urne funéraire : Synonyme d’urne cinéraire ou plus simplement d’urne. Elle a pour vocation de recueillir les cendres du défunt après une crémation.

Prévoyance et assurances

Contrat obsèques : Synonyme de Convention Obsèques ou Contrat de prévoyance. C’est un dispositif financier qui permet de prévoir soi-même ses obsèques. Deux types de contrats obsèques existent :le contrat en prestation et le contrat en capital. Les contrats obsèques sont complètement indépendants de l’agence de pompes funèbres dans laquelle vous le souscrivez. Un contrat obsèques souscrit dans une agence peut tout à fait être mis en oeuvre par une autre agence. Cette dernière conserve l’obligation de respecter vos dernières volontés.

Contrat obsèques en capital : Contrat proposé par les banques et les assurances. Il ne permet de prévoir ses obsèques que d’un point de vue financier. Les choix concernant l’organisation des obsèques que pourrait demander la banque ou l’assureur n’ont pas de valeur légale et personne n’a l’obligation de les respecter. Il existe plusieurs types de versements : en viager, en prime unique, en prime temporaire.

Contrat obsèques en prestation : Seules les agences de pompes funèbres sont autorisées à le proposer. Il permet de préparer ses obsèques à la fois financièrement mais également en ce qui concerne leur organisation. Vous choisissez notamment une inhumation ou une crémation, le type de cercueil souhaité et si vous désirez des soins. L’agence de pompes funèbres qui mettra en oeuvre le contrat aura l’obligation de respecter ces choix. Personne ne pourra s’y opposer.

Convention Obsèques : synonyme de contrat obsèques ou contrat prévoyance.

Prévoyance : synonyme de contrat ou convention obsèques.

Prime temporaire : désigne le type de financement d’un contrat obsèques. Un montant est prélevé régulièrement pendant une durée variable , généralement de 10 à 20 ans.

Prime unique : désigne le type de financement d’un contrat obsèques. Le montant est réglé en une seule fois au moment de l’ouverture du contrat obsèques.

Viager : désigne le type de financement d’un contrat obsèques. Le montant est prélevé régulièrement jusqu’au jour du décès. En général ces contrats sont déconseillés car ils peuvent revenir bien plus cher que le capital couvert étant donné qu’il n’y a pas de date de fin.