Entretien et nettoyage d’une tombe : comment faire ?

Entretenir régulièrement la tombe d’un proche n’est pas obligatoire. Mais cela permet surtout d’éviter une dégradation trop importante de la tombe. Alors, comment entretenir et nettoyer une tombe ?

Entretien d'une tombe

 

Certes la loi n’impose certes aucune obligation en la matière, mais la commune a le droit de reprendre le terrain concédé si pendant une longue période, la tombe est laissée en mauvais état (cf notre  guide sur les obligations légales pour l’entretien d’une tombe) ; un tel acte est en effet considéré comme un geste d’abandon de votre part. Les cimetières eux-mêmes ont parfois mis en place des règlements imposant un entretien des tombes par les concessionnaires ou leurs ayants droits, dans un souci d’hygiène, de sécurité et de décence. Nettoyer la sépulture a pour fonction d’assurer le maintien de la sépulture, afin qu’elle demeure solide et étanche.

La stèle et les différents ornements doivent en effet être correctement fixés et le caveau doit rester scellé, pour ne pas que le cercueil soit apparent. Ce geste permet d’éviter une dégradation trop rapide de la sépulture, afin d’assurer une meilleure conservation dans le temps. Mais toutes les pierres ne s’entretiennent pas de la même façon, cela dépend en effet de la matière qui compose la pierre tombale.

L’entretien et le nettoyage d’une tombe en fonction du type de pierre

Les pierres tombales peuvent être dans des matériaux très variés. Or, tous ne s’entretiennent pas de la même façon, ni ne sont soumis aux mêmes risques de dégradation. Les méthodes vont donc devoir s’adapter.

Les tombes en granit sont particulièrement résistantes, mais de la mousse peut apparaître sur la pierre. Il faut pour éviter cela la laver à l’eau claire.

Le marbre est plus fragile que le granit. Calcaire, la pierre est sujette aux taches et aux rayures. Il faut la nettoyer avec une eau additionnée de savon noir, en évitant totalement les produits acides.

Les pierres tendres ou poreuses, de couleur claire, sont très fragiles, en raison des infiltrations d’eau qui créent, à la suite de leur évaporation, des traces facilement visibles sur la pierre. Par ailleurs, la pollution tache et fragile la pierre. Des micro-algues peuvent également la coloniser. Pour entretenir de telles pierres, il suffit de la laver à l’eau claire, idéalement biocide.

Sur le granito, un mélange aggloméré de pierre et de ciment, les mousses peuvent s’accrocher. Le nettoyage se fera donc avec une eau, biocide de préférence.

Entretien et nettoyage des ornements

En plus de la pierre tombale, il faut également penser à nettoyer les ornements posés sur la pierre.

S’ils sont en métal, ils peuvent donc rouiller, ce qui fera des traces sur la tombe elle-même. Pour éviter une telle situation, il est possible de trouver des produits destinés à ôter l’oxydation de ces ornements. Le nettoyage doit se faire de façon très minutieuse, pour éviter que de la rouille ne se répande sur la pierre.

Quant aux céramiques funéraires, les porcelaines émaillées peuvent être abîmées par les intempéries mais aussi par le rayonnement solaire. Leur nettoyage se fera avec de l’eau claire et un chiffon doux.

Entretien d’une tombe et outillage

L’entretien d’une tombe est plus efficace s’il est effectué de manière régulière. Les interventions ne doivent jamais être agressives, ce qui risquerait d’entraîner plus de dégradations que de préservation. Périodiquement, il fait en effet passer retirer les feuilles mortes et autres débris qui s’y déposent, la dépoussiérer, laver sous les jardinières et les plaques.

Concernant les accessoires utiles, il faut prévoir un seau, une brosse douce, une balayette, de l’eau claire, du savon noir, du bicarbonate de soude, une éponge, un sécateur. Il faut éviter d’utiliser de l’eau sous pression, car celle-ci désagrège la pierre, ni de brosse métallique, qui raye la pierre.

De même, la Javel, si elle crée un résultat très rapide, dépose du sel sur la pierre, lequel, une fois cristallisé, dégrade de manière irrémédiable le matériau.

Les taches peuvent être retirées avec une pâte composée d’un tiers de bicarbonate de soude et deux tiers de poudre de pierre ponce, que l’on étale sur la zone à traiter, que l’on laisse sécher avant de terminer avec un rinçage au savon noir dilué dans de l’eau claire.

Les ciseaux de jardin permettront de couper les mauvaises herbes autour de la sépulture, pour éviter que celle-ci ne soit envahie par des herbes folles. La mousse peut être ôtée avec des produits antimousse, qui sont vendus notamment dans les boutiques de pompes funebres.

Pour rénover les inscriptions sur le marbre, il faut en premier lieu décaper le creux avec un pinceau trempé dans du White-spirit, que l’on ôtera ensuite à l’aide d’un chiffon mouillé d’eau. Puis, il s’agit de protéger le marbre avec un carton, tout autour des inscriptions à rénover avant de vaporiser de la peinture en bombe spéciale pour les surfaces lisses, sans excès. Un vernis extérieur incolore peut pour finir être passé sur les inscriptions afin de les protéger. Un stylo feutre indélébile ou d’un crayon gras peuvent également être utilisés pour teinter à nouveau les lettres.

Enfin, en cas de fissure, il est possible de réparer celles-ci en les comblant avec de la cire chaude qu’on laisse sécher.

 


 Vous avez aimé ce guide ?

Notez et partagez ce guide afin d’aider d’autres personnes qui seraient également concernées.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (40 votes, moyenne : 4,70 sur 5)
Loading...
2018-12-06T11:40:59+00:00