Le rôle et les significations des fleurs diffèrent d’une religion à une autre pour les obsèques. Il est donc important de comprendre les messages qu’elles transmettent.

Quelles fleurs en fonction de la religion du défunt ?
Quelles fleurs pour des obsèques catholiques ?

Dans les obsèques de la religion catholique, la présence des fleurs est très importante, tant en terme de signification qu’en terme de quantité.

En effet, elles sont très présentes : posées sur le cercueil, sur la tombe et offertes à la famille le jour des funérailles. En général, des compositions florales de représentations religieuses vont être choisies (en forme de croix par exemple).

Le lys est aussi particulièrement apprécié par les catholiques. Il signifie la pureté et l’innocence.

Pour plus d’informations sur les significations des fleurs et de leurs couleurs, retrouvez notre guide à ce sujet.

Quelles fleurs pour des obsèques orthodoxes ?

La présence des fleurs dans les obsèques orthodoxes est aussi très importante. C’est ce qui va accompagner le défunt dans l’au-delà.

Des roses rouges vont donc être déposées à l’intérieur du cercueil par les proches, au plus près du corps du défunt.

Quelles fleurs pour des obsèques protestantes ?

Dans les rites funéraires protestants, la place des fleurs est moins centrale. La sobriété est le mot d’ordre et la famille préfère en général recevoir des dons.

Quelles fleurs des obsèques bouddhistes ?

Lors des obsèques bouddhistes, les fleurs sont abondantes et servent à orner la sépulture. Elles sont impérativement blanches et en forme de couronne, de gerbe ou de raquette.

Quelles fleurs pour des obsèques juives ?

Pour les israélites, les fleurs signifient l’abondance et vont donc à l’encontre du caractère sobre des obsèques juives. A la place, des petits cailloux vont être déposés sur le cercueil et des bougies seront allumées lors de la cérémonie.

Quelles fleurs pour des obsèques musulmanes ?

Dans les obsèques musulmanes, les fleurs sont considérées comme superflues. L’accent est davantage porté sur les prières et le recueil. Une fois le cercueil placé dans la sépulture, trois poignées de sable sont jetées par les proches pour honorer le défunt.