La crise du covid-19 bouleverse les obsèques et les rites religieux ne sont pas épargnés. Il est nécessaire pour la sécurité de tous d’adapter les cérémonies funéraires aux règles sanitaires. On vous détaille les consignes à respecter pour les obsèques catholiques durant l’épidémie du coronavirus.

Le coronavirus et les obsèques catholiques

Les consignes communes durant l’épidémie du coronavirus

Pour limiter la transmission du covid-19, il est obligatoire de limiter le nombre de personne dans le cimetière à 20 maximum. De plus, les règles de distanciation sociale sont à respecter même durant les funérailles.

Egalement, il n’est pas possible d’assister à la cérémonie dans la plupart des crématoriums et l’urne doit être remise à la famille après l’épidémie.

Pour en savoir plus, consultez notre guide détaillant l’ensemble des précautions à adopter durant les obsèques.

Les consignes pour les obsèques catholiques durant l’épidémie du coronavirus

Le 17 mars 2020, des recommandations ont été transférées à toutes les paroisses de Paris concernant les funérailles. De manière générale, tous les gestes impliquant des contacts physiques entre les participants sont à exclure, seul le célébrant peut les réaliser.

Concernant la cérémonie catholique dans son ensemble

  • Au total, 20 personnes maximum autorisées dans l’église (employés inclus).
  • Durant la cérémonie, le célébrant effectue seulement une bénédiction. Les messes sont à proscrire.
  • La présence des personnes de plus de 70 ans est à éviter fortement.
  • Un siège et une rangée sur deux occupés pour respecter les règles de distanciation sociale.

Concernant les rites

  • Rite de la lumière : le célébrant uniquement allume les cierges. Habituellement, le cierge pascal les allume puis les proches se les transmettent.
  • Rite de l’eau : seul le célébrant peut tenir le goupillon pour asperger le défunt d’eau bénite. Les proches peuvent venir près du cercueil pour se signer et s’incliner, sans toucher le cercueil.
  • Les objets religieux (crois, Bible, icône, etc…) ne peuvent être déposés sur le cercueil.
  • Concernant les obsèques d’un clerc, le dépôt de l’aube et de l’étole doit être réalisé par le célébrant.

Ces mesures sont très difficiles pour les proches mais sont là pour assurer la sécurité de tous. Sans oublier la possibilité de célébrer une messe de requiem une fois la crise du coronavirus terminée.

En attendant, ils existent quelques options pour rendre hommage au défunt malgré le confinement : livre de souvenirs, retransmission vidéo des obsèques,… Pour en savoir plus, retrouvez notre guide dédié au sujet.